théâtre
YAACOBI ET LEIDENTAL

FREDERIC BELIER-GARCIA

29 Sept. ► 15 Nov. 2008

Décider de vivre est chose compliquée. Il faut arrêter les parties de dominos, rompre avec son meilleur ami, trouver une muse. Le sentier est semé d'embûches et d'embuscades. On y apprend qu'il faut se méfier des femmes qui se disent pianistes et des amis qui s'offrent en cadeau de mariage. Frédéric Bélier-Garcia s'empare de cette comédie sentimentale loufoque du grand auteur israélien, où le classique triangle amoureux devient un irrésistible cabaret déglingué.
Le curieux métier de vivre
Hanokh Levin a composé une grande fable rieuse et acide, un conte d'enfant pour grands enfants, en trente scènes de la vie conjugale, drôles, pathétiques, dérisoires.
Trois personnages avancent toute pensée dehors, dans ce qui pourrait être une comédie sentimentale hollywoodienne de poche, si la farce, l'absurde, la dinguerie ne débordaient toujours l'historiette.

Comment trouver une femme ? Comment harponner un homme ? Comment se débarrasser de son meilleur ami ? Nous sommes successivement les trois personnages de cette fable, nous reconnaissant dans leurs stratagèmes fumeux par lesquels nous espérons toujours accéder à la vie, ou du moins à ce sentiment d'exister‚

J'ai aimé rire et être touché par cette comédie de Levin qui raconte la vie, notre vie comme une partie de lutte gréco-romaine à trois, dont les rounds sont scandés par des chansons.

Frédéric Bélier-Garcia

 

rencontre avec le public mercredi 8 octobre après la représentation