Opéra
MANON

de JULES MASSENET

16 Oct. ► 18 Oct. 2009

de Jules Massenet (1842-1912)
opéra comique en 5 actes et 6 tableaux [opéra en français]
livret de Henri Meilhac et Philippe Gille
d'après le roman-mémoires l'Histoire du chevalier des Grieux et Manon Lescaut d'Antoine François Prévost, dit d'Exiles

direction musicale Cyril Diederich
mise en scène Renée Auphan et Yves Coudray
nouvelle production

Jeune pécheresse sous la plume libertine de l'abbé Prévost en 1731, Manon Lescaut devient vierge naïve dans l'oeuvre de Massenet en 1882. Mais, dans un XVIIIe siècle où la femme ne doit pas rêver d'indépendance, elle reste éprise de liberté, fuit les convenances pour vivre l'amour‚ et de l'amour.
Le désir des hommes s'embrase à son approche, la concupiscence la rend frivole, la perd en solitude avant que l'amour véritable, le premier, ne lui revienne comme extrême contrition.
Manon, voulu opéra comique, réserve pourtant plus de larmes que de rires et la musique de Jules Massenet, s'égayant dans les auberges, se grisant au menuet des bals, donnant de la voix dans des ensembles brillants, s'attarde délicatement, au gré du désespoir et de la passion, sur des duos virtuoses et des airs à l'exquise prouesse, avec une élégance toute française.
Dans une mise en scène pudique et sensible qu'elle a cosignée avec Yves Coudray, Renée Auphan se nourrit de son vécu de chanteuse, de femme, pour nuancer le regard que l'homme du XVIIIe et XIXe siècle portait sur les femmes.
La jeune soprano d'origine turque Burcu Uyar avait fait ses débuts très remarqués dans le rôle de la Reine de la Nuit de la Flûte enchantée en 2005 sur les scènes d'Angers et de Nantes. Cette prise de rôle du personnage de Manon devrait faire date dans sa carrière.¬†