théâtre
ENTRE AUTRES

JEAN ROCHEFORT

22 Nov. ► 23 Nov. 2008

Mots d'auteurs, clins d'oil malicieux, sourires gourmands‚ Jean Rochefort rend hommage aux auteurs qui l'accompagnent depuis l'enfance. Un rendez-vous pur charme et tendresse.

Jean Rochefort soigne sa santé sur les planches : " Vous êtes mon seul médicament " déclare-t-il au public ! Spectacle ou cure de jouvence, quand Jean Rochefort feuillette son passé, c'est à la fois le théâtre, la littérature et le cinéma qui défilent sous nos yeux : Cioran, Pinter, Molière, La Fontaine, Verlaine, Primo Levi, Fernand Raynaud, Fernandel, Charles Trénet, Jean Yanne, mais aussi Audiard, Boby Lapointe, et tous ceux qui lui ont tenu compagnie sur son parcours éblouissant‚ Convoquant les fantômes de ces chers disparus, il se garde de toute nostalgie. Elégant, toujours. Pince-sans-rire aussi. Une chanson, quelques mimes (savez-vous qu'il imite à merveille le caméléon ?), une poésie, quelques anecdotes, deux trois pirouettes en totale complicité avec le talentueux accordéoniste Lionel Suarez et l'on voit se dessiner en creux un auto-portrait au charme irrésistible.
Sur le ton de la confidence, une jolie promenade dans l'univers décalé et surréaliste d'une des figures les plus rares de la scène française.


La presse

C'est cette "poésie du rien" qu'il recrée sur scène, avec un talent de mime, une expressivité du corps qu'on ne lui avait pas encore vue à ce point. Fabienne Darge. Le Monde
Eternel enfant, il partage ses trésors en une folle dépense d'énergie et de tendresse. Ses hennissements de rire désespérés résonnent encore. Laurence Liban. L'Express