théâtre
Z comme zigzag

Bérangère Jannelle

17 Dec. 2015 — 20:30

Durée 1H30

CONCEPTION, ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE BÉRANGÈRE JANNELLE
D’APRÈS LES OEUVRES DE GILLES DELEUZE

« C’est très concret, un concept. Y a pas plus concret ! » disait Deleuze. La preuve avec cet abécédaire théâtral de philosophie où l’on s’empare de la Pensée Deleuze pour penser avec les spectateurs l’amitié, la résistance, la bêtise, le sport, la gauche, la musique, jusqu’au Z de zigzag...

Une salle avec des tables mêlées et des tas de chaises.
Il y a des murs tapissés d’affiches, des photocopieuses avec des chants singuliers, une machine à café qui devient une batucada. S’opère comme un retour à la fac, celle qu’on aime parce qu’elle est occupée. Gilles et Gilles sont deux philosophes-professeurs, deux amis. Au milieu de nous, spectateurs, auditeurs libres, les deux Gilles s’emparent des lettres de l’alphabet. L’un parle, l’autre relance, l’un déplie, l’autre déploie, l’un classe, l’autre sépare. Ils se posent des questions, proposent des définitions, créent des concepts, agencent des espaces nouveaux. Avec des mots et des situations simples, ils s’aventurent en philosophie et conjuguent érudition et rigueur avec humour.
On se plaît alors à découvrir des liens entre les poux et Spinoza, Marcel Proust et Francis Bacon, le cinéma et l’opéra. Est-ce du théâtre ou de la performance ? Est-ce un vrai cours ou une fausse conférence ? C’est Deleuzien : c’est-à-dire à la limite entre le théâtre et le non théâtre, la parole et la ritournelle, le sérieux et le burlesque, le tennis et la pensée. Et les deux Gilles, David Migeot et Rodolphe Poulain, sont des acteurs irrésistibles.