Musique
Mulatu Astatké

04 Fev. 2016 — 20:30

Durée 1H30

Mulatu Astatké ou le père de l’éthio-jazz ! À la fois chef d’orchestre, arrangeur, joueur de vibraphone et de congas, il fait scintiller sa musique dans une fusion unique de groove, de reflets de musique classique occidentale, de rythmes latins et afrofunk.
Un métissage ensorcelant.

L’éthio-jazz est un courant unique du jazz africain. Les débuts de sa popularité remontent aux premiers volumes de la célèbre collection Éthiopiques, montée par Francis Falceto.
Avec le chanteur Mahmoud Ahmed, Astatké en est l’un des piliers, et ces anthologies ont permis de faire connaître sa riche discographie, qui débute à la fin des années soixante…
En 2004, la BO de Broken Flowers de Jim Jarmusch achève de remettre Mulatu Astatké sur le devant de la scène. Il devient un artiste « culte », parmi les grandes figures de l’afrobeat.
Chacune de ses mélodies propose une palette des couleurs de l’Éthiopie, mais « l’éthio-jazz est une forme de jazz en soi, et non une musique éthiopienne influencée par le jazz » rappelle-t-il. Sa musique n’est d’ailleurs pas sans évoquer les grandes suites africaines de Duke Ellington, avec lequel Mulatu Astatké a eu l’occasion de jouer. « Une partie du répertoire est faite pour danser, une autre pour écouter. J’ai toujours pensé ainsi la musique. Pas de façon monotone, monochrome. La musique est un voyage, et doit vous permettre de vivre différentes vibrations. » Entre jazz et musiques du monde, un voyage bigarré et funky !