théâtre
Le chagrin

CAROLINE GUIELA NGUYEN

13 Oct. ► 14 Oct. 2015

Durée 1H20

RENCONTRE avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation du 14 octobre.

ÉCRITURE AU PLATEAU
LES HOMMES APPROXIMATIFS
MISE EN SCÈNE CAROLINE GUIELA NGUYEN

Au décès du père, une soeur et un frère se retrouvent. Un travail sur l’intimité familiale dans un étonnant décor inspiré par l’art brut. Une manière d’évoquer la mort de manière un peu vaudou en instaurant sur le plateau un fascinant jeu avec la matière, les bricolages divers, les objets, les poupées…

Julie et Mathieu se retrouvent à la mort de leur père. Tout les rassemblait dans l’enfance, tout les divise à présent : elle est partie à Paris pour devenir danseuse, vivre dans un autre univers ; il est resté en province à s’occuper de son père malade. La situation contraint ce frère et cette soeur qui ne se disaient plus rien à parler, et dans leurs conversations remontent à la surface les zones d’ombre de celui qu’ils sont venus enterrer. Pour combler le deuil, la parole est mince, difficile ; reste le terrain de jeu de l’enfance, ses rituels... Le Chagrin est un voyage vers l’origine, à travers un paysage théâtral fait d’affects, d’objets, de matières, de sensations. Un travail sur la cellule familiale, sa force et sa fragilité. Une histoire de solitudes – mais aussi une histoire de communauté, pour cette compagnie engagée depuis quatre ans dans une démarche d’écriture de plateau. Le spectacle mêle comédiens professionnels et amateurs, de tous âges et d’origines différentes. Pour Caroline Guiela Nguyen, il est essentiel de faire surgir d’un geste collectif la singularité des êtres. Le Chagrin convoque d’une façon très touchante l’enfance inscrite en chaque être, avec ses peurs et ses rires.