Musique
YASMIN LEVY

Sentir

14 Nov. 2010 — 00:00

Fille de l'une des grandes figures de la culture judéo-espagnole, Yasmin Levy porte fièrement l'héritage ladino, d'une voix puissante et envoûtante. De ballades en poèmes narratifs et chansons d'amour, Yasmin Levy remonte un temps musical vieux de cinq cents ans, aux vibrants échos actuels.

Ils sont peu nombreux à pouvoir reprendre le standard Hallelujah du grand Leonard Cohen. Yasmin Levy est de ceux-là. La belle native de Jérusalem possède il est vrai toutes les armes vocales pour le faire. Fille légitime de Yatzah Levy et fille adoptive du Ladino, cette musique judéo-espagnole dont son père prolongeait la tradition, Yasmin Levy est aussi une enfant du flamenco. Entre cet héritage de complaintes lyriques, romantiques et poétiques et cet amour pour la passion et le feu des rythmes gitanoandalous, le coeur de la chanteuse n'oscille plus. Elle célèbre même leur union avec des airs contemporains comme témoins, se faisant prêtresse de la musique du monde, de la musique universelle plus exactement.
Sentir, son quatrième album, reprend notamment Una Pastora, l'une des plus belles chansons de Yatzah Levy, disparu quand elle avait un an. Et c'est toute l'histoire des Juifs sépharades ayant fui l'Espagne il y a quelque six siècles, que Yasmin Levy porte en sa voix.

Télécharger le programme de salle