Danse
MINIATURE

Stéphanie Aubin duo pour une danseuse et un danseur

10 Nov. 2010 — 00:00

Stéphanie Aubin a conçu un spectacle destiné aux très jeunes spectateurs, soulevant l'essentiel des questions que pose la danse. Un dialogue dansé et parlé avec les enfants, mis en scène de façon spectaculaire, où l'on ne craint pas les " coups de théâtre ", les retournements de situation et les surprises.

La danse, de quoi ça parle ? Le spectacle Miniature aborde joyeusement cette question en direction des enfants de 7 à 11 ans. Il a déjà été joué des centaines de fois. Il est très rare que la danse contemporaine s'adresse à de telles tranches d'âge. Plus rare encore qu'une chorégraphe aussi notoire que Stéphanie Aubin s'en mêle directement. Or Stéphanie Aubin sait tout de l'aventure de la Nouvelle danse depuis les années 80. De surcroît devenue directrice d'une Scène nationale ‚Äì Le Manège, à Reims ‚Äì sa stature artistique se double du souci d'entretenir un lien vivant avec le public. Ainsi Miniature est une pièce dialoguée. La parole et le geste s'y rejoignent. C'est alors par l'expérience des sens, côté salle, que se transmet le sens de quelques notions fondamentales de la danse : équilibres, transferts du poids, élans, suspensions. Parce que chacun peut y toucher, tous sont renvoyés à l'idée que les gestes de danse n'ont jamais un sens unique ; que leurs spectateurs inventent leurs propres interprétations, pétries de leur propre senti. Il en est très bien ainsi. Parfois on regretterait de n'avoir pu soi-même assister à Miniature quand on avait l'âge de le faire, mais tout cela n'existait pas encore !