théâtre
LE JEU DE L'ÎLE

Gilberte Tsaï

16 Fev. ► 23 Fev. 2011

d'Après Marivaux | Scénario et Mise en scène Gilberte TsaiÃà - CDN Montreuil

Comment vivre ensemble ? La plus vieille question politique, Marivaux la transporte dans des îles. De la mythique Atlantide à l'imagerie des agences de voyage, l'au-delà du lieu utopique sert de miroir à la société d'aujourd'hui. Un spectacle comme une croisière‚ et au gouvernail, une metteuse en scène érudite et délicate.

A trois reprises, de 1725 à 1750, Marivaux couple le thème de l'utopie et celui de l'île. Dans L'île des esclaves, L'île de la raison et La colonie, un groupe d'exilés ou de naufragés, confronté à une situation nouvelle et aux moeurs des autochtones, implose à ce contact. " Près de trente ans avant Rousseau, ce sont les rapports de classe et les rapports humains en général que Marivaux aborde dans ces trois pièces, qu'il semble d'autant plus logique de rassembler et de faire jouer ensemble qu'elles reposent sur un même dispositif. Le plateau de théâtre se fait métaphore de l'île qui est elle-même métaphore de la société ", remarque Gilberte Tsaï. Si les stratagèmes et règles du jeu sont bien du XVIIIe siècle, avec leur charme et leur légèreté, les enjeux sont toujours d'actualité : maîtres et valets, hommes et femmes, " civilisés " et " sauvages ". Qui prétendrait que ces couples ne sont plus des couples d'opposition ?
Avec pour toile de fond l'imaginaire de l'île et des îles, les spectateurs feront une sorte de croisière qui les conduira d'une tentative de refonte à une autre. " Mine de rien, ce sont toutes les issues possibles de la rêverie politique qui s'entr'ouvrent, entre la plénitude de vies rêvées comme une sorte de grand farniente jovial et l'effroi de séances de rééducation de sinistre mémoire. "
Directrice du Nouveau théâtre de Montreuil ‚Äì Centre dramatique national depuis juillet 2000, Gilberte Tsaï a créé récemment Une nuit à la bibliothèque de Jean-Christophe Bailly, Ce soir on improvise de Pirandello, Vassa 1910 d'après Vassa Geleznova de Gorki.