Musique
DAPHNÉ

25 Mars 2011 — 00:00

Une voix évanescente, des mélodies envoûtantes et des textes poétiques, comme une invitation aux rêves‚ C'est sûrement tout cela et plus encore qui a valu à la jolie Daphné le couru prix Constantin en 2007. Après le très convainquant Carmin, Daphné est repartie en studio pour un troisième album qui s'annonce enchanteur.

En 2007, Carmin a rassemblé public et critiques. Carmin, parce que la demoiselle voyait du rouge partout, et, comme elle l'expliquait joliment : " C'est un rouge éclatant, que l'on ne peut pas cacher. Celui du sang sur la neige, celui des forces vives, celui qui rompt avec le figé, celui qui ose ". On a là une petite idée des aspirations poétiques de liberté d'une chanteuse se jouant des pesanteurs et des amours enchanteurs.
Petite fée baroque, Daphné module sa voix au gré de ses désirs, de profondeur ou d'envie d'ailleurs. Sa parole est lyrique, son univers onirique, loin d'un néoréalisme pesant et vain, et ses airs se baladent allégrement entre une pop éthérée et un folk au cordeau. En son jardin des délices, Daphné colore le charnel, habitante de cet espace d'antan où pourtant tout se renouvelle. Sa troisième floraison est donc très attendue !

" les images s'encheveÃÇtrent, EchappEes des chansons et de leur pouvoir de suggestion pEnEtrant comme un parfum puissant... Son troisième album est une invitation : Venise, rEelle ou fantasmEe. Ses ruelles, mEandres amoureux dans lesquels on se perd avec jubilation sans savoir ouÃÄ ils vont nous mener... " TElErama ffff, fEvrier 2011¬†

Télécharger le programme de salle