burger
burger
burger
burger
Création
IVRES

Ivan Viripaev - Ambre Kahan

29 Sept. ► 02 Oct.

Durée 2H10

Quatre moments décisifs, en couple, en famille, entre amis et entre collègues où l'on boit, et beaucoup. La sincérité, la bêtise, les refoulés, les amours, les rancœurs, ressortent, et se disent et s'embrassent, dans le désordre et la folie. Attention, nuit agitée.

 Né à Irkoutsk en Russie, fondateur à 24 ans de sa première compagnie indépendante, comédien, scénariste et metteur en scène, Ivan Viripaev a aussi été braqueur et alcoolique. Dans Ivres, il sait de quoi il parle et comment en parler : « Le théâtre m’a sauvé d’une carrière de criminel pour une seule et bonne raison : le banditisme et le théâtre ont deux choses en commun : le romantisme et l’escroquerie ! ».                        
Ici tout le monde est saoul, et cette ivresse ouvre tous les chemins. On se confie, on délire, on raconte, on se touche, on s’amuse, on danse, on s’engueule, on pleure, on vacille. Et titubent le monde, les pensées, les relations intimes, de travail ou de famille. Un mariage, un dîner d’amis, un enterrement de vie de garçon et la première d’un film en festival : toutes les situations dépeintes appellent l’ivresse, les bouteilles qui tournent, les excès, cette étrange manière de parler, mi-sincère mi-travestie, mi-émouvante mi-grotesque. Les événements naissent du langage même, hésitant mais essentiel, et qui témoigne de notre besoin, avant tout, de transcendance et d’ailleurs.                        Quatorze comédiens et comédiennes, et un musicien, s’ébattent dans une mise en scène elle aussi désinhibée, lumineuse, colorée, mouvante. Ambre Kahan, qui travaille avec Ivan Viripaev depuis 2016 et en est co-traductrice, a imaginé une scénographie évolutive et bariolée, palpitante. Tout ce qui nous enivre se révèle enfin, se déplie : la foi, les idées, l’art, l’enthousiasme. L’instinct et l’esprit. Tout ce qui nous fait, tout ce qui nous saisit.