T-OK 8 Jeune public
Comment Wang-Fô fut sauvé

Isabelle Bach - Compagnie Mungo

12 Oct. ► 15 Oct. 2011

mercredi 12 et samedi 15 octobre11
mercredi 19:30, samedi 17:00 | T400 | 50’
Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de
chaque représentation.

Un tas de papiers froissés, un morceau de fusain, un duo comédien-marionnettiste et plasticien : la compagnie Mungo nous raconte l’histoire de Wang-Fô, vieux peintre chinois doté d’un pouvoir magique, d’après la nouvelle de Marguerite Yourcenar.

Donner vie. Tel pourrait être le leitmotiv de ce spectacle. Yohann Chupin, comédien-marionnettiste, donne vie à ses personnages, tout comme son héros Wang-Fô, vénérable peintre de la Chine ancienne, donne vie à ses sujets. Avec son disciple Ling, ils parcourent la Chine médiévale et nous, spectateurs, les suivons dans leur errance jusque chez l’empereur où une mission spéciale les attend. Sur scène, aux côtés de monticules de papiers froissés, est installé l’atelier de l’artiste plasticien Benoît Souverbie qui donne vie, lui aussi, au récit, grâce à ses dessins réalisés en direct au fusain ou à l’encre.
C’est là toute la singularité de la compagnie Mungo : allier habilement théâtre et arts visuels. La mise en scène de cette nouvelle philosophico-poétique en est un bel exemple. De quoi ravir les oreilles, les yeux et l’imagination des enfants comme des parents.

La presse
"Attention captée, esprit saisi par les mouvements, le public entre dans le palais impérial. Wang Fô est condamné à mort. Un frisson d’effroi parcourt les bancs. Heureusement souffle la tempête sur l’océan de jade. À la fin du spectacle, le temps s’est arrêté. Les enfants bouche-bée sont enchantés ; les parents tourneboulés." Midi Libre (mai 2009)